FOND_ECRAN_Komilfo_MARS_2017

Hautes-Alpes : Le syndicat Alternatives Police interpelle le ministre de l'intérieur Bruno Le Roux

Hautes-Alpes : La visite du ministre de l'intérieur Bruno Le Roux dans les Hautes-Alpes, fait décidément beaucoup parler. Outre les réactions du ministre sur l'actualité nationale et sur l'actualité locale (arrestation de clandestins à Montgenèvre), cette venue fait sortir de sa réserve les syndicats. C'est le cas d'Alternative Police CFDT qui écrit une lettre ouverte à Bruno Le Roux. Dans ce courrier il est question des moyens de la police nationale dans les Hautes-Alpes qui subit des "difficultés de fonctionnement". En un an le commissariat de GAP a perdu 20 % de ses effectifs, soit 14 policiers (la majorité pour départ à la retraite, et le reste en mutations vers d'autres services). Seuls 4 nouveaux arrivants sont venus renforcés les policiers dans le même temps>. Gap comptera encore 3 nouveaux effectifs pour mars 2017 (1 est arrivé dès novembre). Si le Ministre a laissé entendre que la fermeture du commissariat de Briançon n'était pas à l'ordre du jour, ce commissariat ne se verra renforcé que par une nouvelle arrivée en mars 2017 alors que son effectif total n'est pas meilleur, puisqu'il fond depuis plusieurs années selon le syndicat Alternative.

Il faut assurer dans le même temps toujours plus de missions de sécurisation, vigipirate renforcé, ou des sécurisations événementielles (RALLYE MONTE CARLO, TOUR DE FRANCE 2017, FRAPADINGUE etc...) Les difficultés matérielles liées au parc automobile récurrentes sont rappelées, quand Briançon a un véhicule de patrouille en panne, Gap lui en prête un qui tombe lui aussi en panne…

La lettre ouverte d'Alternative Police CFDT :

 

Briancon le 28 Décembre 2016,

Mr Bruno LE ROUX
Ministre de L'Intérieur

Objet : Courrier d'information sur les conditions de travail dans le département des Hautes Alpes,

Monsieur le Ministre,
J'ai l'honneur de profiter de votre visite dans le département des Hautes Alpes pour vous transmettre ce courrier relatif aux diverses difficultés de fonctionnement rencontrées par nos services depuis de nombreux mois. En Effet, le département des Hautes Alpes n'a pas été épargné par la baisse drastique des effectifs de la Police, et l'application concomitante du plan vigipirate renforcé. Entre décembre 2015 et décembre 2016, pas moins de 14 départs ont eu lieu au seul commissariat de Gap, (8 retraites, 4 mutations, 1 mise en invalidité) tandis que seuls 4 fonctionnaires étaient mutés en remplacement ; l'année 2016 a été humainement compliquée, au point que certaines missions de sécurité routière normalement assurées sont désormais délaissées pour pouvoir assurer le fonctionnement des missions de Police Secours. Certes, 3 nouvelles arrivées à GAP sont prévues pour le mois de Mars 2017, mais nous ne serons alors qu'à la moitié des effectifs manquants. Je note que les difficultés du commissariat de BRIANCON sont similaires à celles de GAP, alors que cette commune se situe aux avants postes de notre pays,
Briançon, ville frontalière avec l'Italie, avec la 1ère gare SNCF ouvrant l'accès à notre territoire, l'actualité ayant encore démontrée récemment l'importance de la sécurisation en ces lieux, par nos services, ceux de la Police aux Frontières ou des douanes,

Le rappel de réservistes sur le département est certes un petit ballon d'oxygène, mais bien insuffisant vues les habilitations judiciaires qui leurs sont confiées. Je tiens également à vous faire part des difficultés matérielles que nous connaissons en vous indiquant que récemment le commissariat de Briançon a connu une panne de véhicule l'empêchant d'assurer les missions ordinaires en sécurité, et qu'il a alors été demandé à Gap de lui prêter un véhicule, dont le moteur a rendu l'âme quelques heures après ; est il utile de vous dire qu'un véhicule DACIA DUSTER
commandé par la DDSP est toujours en attente de livraison. Ces difficultés sont récurrentes, le parc automobile du département est plus qu'éprouvé. Enfin, sans doute est il toujours utile de vous rappeler que les personnels du département sont toujours en attente de renouvellement de leur équipement individuel de protection, Gilet Pare Balles, nombre d'entre eux ayant été attribués depuis 2002, avec
enveloppe de préservation du KEVLAR, déchirée. Si j'ai bien enregistré l'ensemble des mesures annoncées par votre prédécesseur depuis Novembre 2016, et vues les revendications que j'ai déjà communiquées à Monsieur le Préfet de Hautes Alpes, lors de la réunion de concertation
organisée dans le département, je note que le débat sur la légitime défense semble avoir progressé et croyez que les fonctionnaires de ce département sont particulièrement attachés à ces modifications, et espèrent que l'examen prochain au parlement confirmera vos intentions, cependant les moyens matériels se font cruellement attendre, absence de brassard Police, d'étuis discrets, ou de housses de gilets pare balles pour renouvellement de celles outrageusement déchirées par l'usure.

C'est pourquoi, Monsieur le Ministre, je souhaite qu'une attention supplémentaire soit accordée aux besoins des services de Police de notre beau département, afin que puissent s'y exercer sereinement toutes nos missions de sécurité publique, celles dont nos concitoyens sont en attente quotidiennement.

Je vous remercie, Monsieur le Ministre, de l'attention que vous apporterez à ce courrier, et me permets de vous adresser, au nom des Policiers Hauts Alpins, nos meilleurs voeux pour l'année 2017,

Respectueusement,
Le Délégué Départemental des Hautes Alpes

Alternative Police CFDT
En Poste CSP GAP
Didier HERBIN

 

---

(Afin de pouvoir de visionner la vidéo, veuillez désactiver tout bloqueur de publicité)
Hautes-Alpes
Gap
Briancon